Conférence de Soutien à la Population du Liban, 4 août 2021

 

Allocution de M. Mathias Cormann,

Secrétaire Général, OCDE

Paris, 4 Août 2021

Monsieur le Président Macron, Monsieur le Président Aoun,

Madame la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies,

Mesdames, Messieurs les Chefs d’États,

Chers collègues,

La crise politique, économique et financière qui frappe le Liban ne cesse de s’aggraver. Le pays connait désormais de graves pénuries, notamment de médicaments et de carburant.

Le manque d’accord sur un programme de réforme décisif et crédible tel que prôné par le Président Macron et les instances internationales a amplifié le coût de la crise.

Il est urgent d’agir et de mettre en œuvre un projet économique et social d’avenir.

C’est pourquoi l’OCDE appelle les autorités libanaises, la société civile et le secteur privé, à œuvrer avec détermination pour mettre en place un cadre économique transparent et rigoureux, inspiré par les standards et les principes internationaux.

À l’heure où nous parlons des besoins financiers pour fournir de l’aide humanitaire d’urgence au Liban, et des investissements publics et privés nécessaires pour soutenir la reprise économique, il est indispensable d’assurer un cadre règlementaire et institutionnel fiable, répondant aux standards internationaux les plus élevés en matière de transparence et de redevabilité, et qui régira le déboursement et l’usage des fonds humanitaires ainsi que la mobilisation des investissements.

Que ce soit en matière de gouvernance des finances publiques, de gestion des conflits d’intérêt des dirigeants publics, ou encore de cadre de garanties pour les investisseurs internationaux, il est essentiel que le Liban s’engage dans des approches validées par l’expérience internationale, et adoptées avec succès par d’autres pays de la région.

L’OCDE, forte de son expérience et de ses instruments de politique publique, peut soutenir le Liban à mettre en place des réformes nécessaires.

Permettez-moi de me concentrer sur trois domaines que l’OCDE peut appuyer :

  • Premièrement, l’OCDE peut soutenir le renforcement de la gouvernance publique, et plus particulièrement une gestion transparente et efficace des finances publiques. La réforme récente du système de passation des marchés publics au Liban est un bon exemple de réforme concrète et à fort potentiel d’impact. Persévérons dans ces efforts.
  • Deuxièmement, la Déclaration de l’OCDE sur l’investissement international et les entreprises multinationales offre un cadre fiable pour canaliser les flux de capitaux internationaux. Nous travaillons en collaboration étroite avec l’Union Européenne dans le but de créer un cadre propice pour l’investissement dans les pays du sud méditerranéen, et nous appelons le Liban à entamer les réformes nécessaires à cet égard avec notre concours.
  • Troisièmement, l’OCDE, grâce à sa Convention sur la lutte contre la corruption, peut soutenir la mise en place de mesures concrètes de lutte contre la corruption dans les transactions commerciales internationales, transactions qui sont au cœur pour assurer une reprise économique forte. La promotion de l’intégrité dans le milieu des affaires sont des piliers indispensables pour la relance de l’économie libanaise et pour la confiance du peuple en une croissance économique équitable.

Le Liban doit s'orienter rapidement vers la mise en œuvre de réformes structurelles ambitieuses, durables et inclusives. L'OCDE est prête à aider le Liban à concevoir et à mettre en œuvre les réformes urgentes nécessaires, conformément aux normes et aux bonnes pratiques des pays de l'OCDE pour mieux reconstruire.

 

Documents connexes

 

Annual report
Découvrez
l'OCDE
Téléchargez
Brochure
Orientations stratégiques 2022
Téléchargez