Partager

Genre

En Afrique de l’Ouest, de grandes inégalités entre les sexes persistent. Les femmes et les filles sont défavorisées dans de nombreux domaines et n’ont pas les mêmes opportunités que leurs homologues masculins. C’est le cas dans pratiquement tous les domaines de la vie publique, de l’accès aux services sociaux de base aux droits patrimoniaux, en passant par les inégalités sur le marché du travail et la vie politique. Depuis le milieu des années 2000, presque tous les pays et organisations régionales d'Afrique de l'Ouest ont développé une politique ou une stratégie de genre, intégrant de plus en plus les questions de genre dans différents secteurs politiques. Le Secrétariat du CSAO cherche à informer ces politiques et stratégies en analysant la manière dont les réseaux de femmes commerçantes fonctionnent et en élaborant une base de données régionale sur la discrimination à l'égard des femmes.

Analyse du fonctionnement des réseaux de femmes commerçantes

Les femmes contribuent largement à l’économie alimentaire de l’Afrique de l’Ouest, perpétuant une longue tradition de commerce et participant aux échanges frontaliers et au rayonnement régional. Ces activités se heurtent à de nombreux obstacles mais présentent de fortes opportunités, que le rapport souligne par une analyse relationnelle et spatiale inédite des réseaux sociaux. Celle-ci est conduite au niveau de la filière du riz dans la zone du Dendi (Bénin, Niger et Nigéria) et des réseaux de gouvernance régionaux promouvant l’entrepreneuriat féminin. Le rapport confirme l’effet attracteur du Nigéria porté par sa démographie et son urbanisation croissante. Il propose le développement de politiques publiques innovantes fondées sur le renforcement du capital social féminin et des options politiques pour une meilleure intégration des diverses initiatives entreprises par les États, les organisations internationales et non gouvernementales en matière d’autonomisation et de renforcement de la résilience des femmes.

Lire le rapport

Statistiques et analyses des discriminations à l'égard des femmes

L'indice des institutions sociales et du genre (SIGI) du Centre de développement de l'OCDE est une mesure transnationale de la discrimination à l'égard des femmes dans les institutions sociales de 160 pays. Cet indice repose sur un grand nombre de variables telles que les droits légaux des femmes (mariage, divorce et héritage), les pratiques de mariage précoce, les violences faites aux femmes et l’accès de ces dernières à la terre ou aux services financiers. Le Secrétariat du Club du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest apporte son soutien et sa contribution au rapport régional SIGI sur l'Afrique de l'Ouest, comprenant des données statistiques et des analyses comparatives. Le rapport et la mise à jour de la base de données fournissent une base solide pour mieux examiner les problèmes de discrimination sociale et économique à l'égard des femmes dans les stratégies et les politiques.