Partager

Comptes nationaux

Croissance trimestrielle du PIB du G20, quatrième trimestre 2021, OCDE

 

La croissance du PIB du G20 ralentit au quatrième trimestre de 2021

 

Version complète du communiqué (graphiques et tableaux inclus - PDF) 

15 mar 2022 - Le produit intérieur brut (PIB) de la zone G20 a augmenté de 1,4% entre le troisième et le quatrième trimestre de 2021, selon des estimations provisoires, en baisse par rapport à la hausse de 1,9% enregistrée entre le deuxième et le troisième trimestre.

Le ralentissement dans la zone G20 au quatrième trimestre (T4) de 2021 reflète principalement la croissance ralentie en Inde,1 où le PIB a augmenté de 1,8% en glissement trimestriel après avoir progressé de 13,7% au troisième trimestre (T3). Il reflète également une croissance en glissement trimestriel plus faible dans l’Union européenne (UE) où le PIB a augmenté de 0,4% au T4 2021, en baisse par rapport à 2,2% au T3. L’Allemagne, la plus grande économie de l’UE, a connu une baisse du PIB de 0,3% au T4 et a été le seul pays du G20 à enregistrer une contraction.2 La croissance du PIB a également ralenti en Arabie saoudite (à 1,6% au T4, comparé à 5,7% au T3) et en Turquie (à 1,5%, comparé à 2,8%).

Malgré la tendance de la zone G20 dans son ensemble, plusieurs pays du G20 ont enregistré une croissance plus forte au T4 2021 par rapport au T3. Aux États-Unis, la croissance en glissement trimestriel a augmenté à 1,7%, contre 0,6% au trimestre précédent, et en Chine elle a atteint 1,6%, contre 0,7%. La croissance du PIB a également progressé en Indonésie, passant d’un faible 0,1% au T3 à un robuste 3,9% au T4, avec le PIB qui a dépassé son niveau pré-pandémique pour la première fois (de 2,9%). En Australie le PIB s’est redressé après une baisse de 1,9% au T3, augmentant de 3,4% au T4, alors qu’en Afrique du Sud, le PIB a augmenté de 1,2% au T4 (contre moins 1,7% au T3) et au Brésil il a augmenté de 0,5% (contre moins 0,1%). Le Mexique n’a enregistré aucune croissance au T4 2021, après une contraction de 0,7% au trimestre précédent.

En ce qui concerne la croissance sur l’ensemble de l’année 2021, selon les premières estimations, le PIB de la zone G20 a augmenté de 6,1% après la baisse de 3,2% enregistrée en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19. Parmi les pays du G20, la Turquie a enregistré la plus forte croissance en 2021 (11,0%), suivie de l’Inde (8,3%) et de la Chine (8,1%), alors que le Japon a enregistré la plus faible croissance (1,6%).

 

Source : Base de données des Comptes nationaux trimestriels ien vers les données

 

 

Produit intérieur brut, Croissance annuelle, %

 

 


1. Le PIB nominal de l’Inde a représenté 8,3% du PIB du G20 en 2020 (voir tableau 1 de l’Annexe dans la note méthodologique).

2. Dans le communiqué de presse sur la croissance du PIB dans la zone OCDE publié le 21 février 2022, la contraction du PIB de l’Allemagne était estimée à moins 0,7% au T4 2021 (révisée maintenant à moins 0,3%). La croissance du PIB dans la zone OCDE au T4 2021 est restée inchangée (à 1,2%).

 

‌  

@OECD_STAT

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)