Partager

Pérou

Projet Inclusion des jeunes - Piter Vega

 

« Ma mère serait la première personne vers qui je me tournerais en cas de problèmes. J'ai complètement confiance en elle car elle m'a toujours soutenu »

 

Piter Vega, Lima, Pérou

 

Je m’appelle Piter Vega et j'ai 22 ans. Je suis né à Abancay, dans le sud du Pérou, et j'y ai vécu jusqu'à la fin de mes études secondaires. Ma mère était femme au foyer et mon père était éleveur de bétail. Maintenant, j’habite à Lima, la capitale. Je suis en dernière année de fac, j’étudie les sciences politiques. J'ai commencé un stage pré-professionnel obligatoire pour valider mes études et avoir mon diplôme. J’ai mis un mois pour trouver ce stage. Je travaille dans une municipalité, dans le domaine de la gestion du développement économique. Je suis payé le salaire minimum. Mes amis qui étudient la même carrière que moi font aussi des stages et/ou travaillent et nous avons tous le même salaire ou alors ils travaillent ad honorem.

Je suis content du travail que je fais. J’aime bien ce que je fais car j'ai l'occasion de concevoir et de faire le suivi des programmes et des projets, mais aussi, parce que cela correspond à mes études. Avec ce que je gagne, j'essaie d'économiser pour m'inscrire à un cours de spécialisation, en gouvernance, et j'aimerais aussi pouvoir m’acheter un ordinateur portable.

Ce stage est ma première expérience professionnelle stable (six mois), mais avant j’ai travaillé pendant un mois à l'ONPE (Office national des processus électoraux au Pérou) et pendant trois mois en tant que professeur d'art oratoire à l'Université de San Marcos et dans le quartier de San Juan de Lurigancho. Des fois, je sens que ce que j'ai appris à l'université ne suffit pas pour mon travail. Il y a des moments où je dois me renseigner sur certaines choses par moi-même parce que je ne les ai pas apprises à l'école.

Les choses ne sont pas toujours faciles. Par exemple pour obtenir un emploi ou une bourse d'études il est très important d'avoir des contacts. Mais je ne me décourage pas. Je sais que j'ai le soutien de ma famille, surtout de ma mère, et qu’elle sera toujours là pour moi. Elle m'a toujours soutenu, même financièrement.

Je suis très optimiste pour mon avenir. Je constate de grands progrès dans ma vie. Je suis motivé par l'effort que ma mère a fait pour moi et je suis également disposé à faire beaucoup d'efforts. Par exemple, j'ai déjà fait beaucoup de sacrifices en venant à Lima, en étant admis à l'université et en trouvant mon emploi actuel.

En savoir plus sur le travail du projet d'inclusion des jeunes au Pérou 




Revenir à l'accueil

 

Documents connexes