Partager

Japon

Les pays de la région Asie-Pacifique gèrent relativement bien la crise liée au Covid-19, mais des difficultés majeures subsistent dans les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure

 

27/11/2020 - L’Australie, le Japon, la Corée et la Nouvelle-Zélande sont parvenus à mieux aplanir que la plupart des pays la courbe de l’épidémie de COVID-19 et à contenir la première vague du virus, selon les premières analyses de l'OCDE concernant les répercussions du COVID-19 sur les systèmes de santé des pays de la région Asie-Pacifique et les mesures prises par les pouvoirs publics pour lutter contre le virus. Ces pays ont développé des systèmes efficaces de dépistage, de traçage et d’isolement, et leur population n’a pas mis en doute les règles de distanciation physique et autres grandes consignes qui lui étaient données et les a respectées. D’autres pays, notamment le Viet Nam et la Thaïlande, témoignent de l’intérêt d’une stratégie proactive pour réussir à contenir l’épidémie et limiter les décès.

Selon l’édition 2020 du Panorama de la santé dans la région Asie/Pacifique, Health at a Glance Asia/Pacific 2020, le nombre de décès attribués au COVID-19 dans la région Asie-Pacifique a augmenté au fil du temps et dépassait 140 300 au début du mois d’octobre - soit 12 % environ des décès signalés dans le monde. En particulier, le virus se propage rapidement en Inde, en Indonésie et aux Philippines, où le bilan humain s’alourdit.

Jusqu’à ce que des vaccins soient largement disponibles, les pays devraient cibler les facteurs de risque, en mettant en place des moyens supplémentaires adaptables, en renforçant les personnels de santé et en exploitant les possibilités offertes par les technologies numériques de la santé. 

Même avant la crise, de nombreuses économies asiatiques à faible revenu et à revenu intermédiaire de la tranche inférieure devaient dépenser davantage pour la santé. Il est indispensable de veiller à ce que les pressions économiques - pendant comme après la pandémie - ne détournent pas les ressources déjà limitées des services de santé essentiels. Dans la mesure où ces pays ont des capacités limitées et dépendent fortement des paiements directs des ménages, le coût élevé des mesures de lutte contre le COVID-19 risque de dépasser leurs capacités financières.

Le rapport indique également que les services de prévention et de traitement du cancer, des maladies cardiovasculaires et du diabète ainsi que du VIH, de la tuberculose et du paludisme, sont gravement perturbés depuis le début de la pandémie. Les effets indirects du COVID-19 sur les femmes enceintes, les nouveau-nés, les jeunes enfants et les adolescents sont également considérables.

D’autres constatations se dégagent de Health at a Glance Asia/Pacific 2020 :

  • L’espérance de vie a augmenté de 6 ans depuis 2000, jusqu’à atteindre 70 ans en 2018, mais la mortalité maternelle reste deux fois plus élevée que le but fixé dans les Objectifs de développement durable pour les pays de la région à revenu intermédiaire de la tranche inférieure et à faible revenu.
  • Avec, en moyenne, 27.2 décès pour 1 000 naissances vivantes en 2018, la mortalité infantile dans les pays de la région Asie-Pacifique à faible revenu et à revenu intermédiaire de la tranche inférieure est encore sept fois plus élevée que dans les pays à revenu élevé de la région et dans les pays de l’OCDE, et plus de deux fois plus que l’objectif de 12 décès pour 1 000 naissances vivantes établi dans les ODD.
  • Dans ces mêmes pays, près de la moitié des dépenses de santé provient des paiements directs des ménages. Pour chaque dollar dépensé dans la santé en 2017, plus de 60 cents provenaient des paiements directs des ménages au Cambodge, au Bangladesh, au Pakistan, en Inde et au Myanmar.

Publication conjointe de l’OCDE et de l’Organisation mondiale de la santé, Health at a Glance Asia/Pacific 2020 présente des indicateurs clés sur l’état de santé, les déterminants de la santé, les ressources et l’utilisation des services de santé, les dépenses et le financement du secteur ainsi que la qualité des soins dans 27 pays et territoires d’Asie/Pacifique. Ce rapport propose un cadre complet et convivial afin d’aider les responsables publics à poursuivre leurs efforts en vue d’améliorer la couverture, l’accès et la protection financière de la population dans la région Asie-Pacifique.

Vous trouverez d'autres informations à http://www.oecd.org/fr/sante/health-at-a-glance-asia-pacific-23054964.htm

Pour de plus amples informations, les journalistes sont invités à prendre contact avec la Division des médias de l’OCDE (tél. : + 33 1 45 24 97 00).

 

Coopérant avec plus d’une centaine de pays, l’OCDE est un forum stratégique international qui s’emploie à promouvoir des politiques conçues pour améliorer le bien-être économique et social des populations dans le monde entier.

 

Documents connexes