Partager

Economie


  • 17-novembre-2020

    Français

    Le financement des PME et des entrepreneurs. Tableau de bord de l’OCDE - Édition spéciale : les conséquences du COVID-19

    Ce rapport est une édition spéciale du Tableau de bord de l’OCDE sur le financement des PME et des entrepreneurs, publication phare de l’OCDE. Il examine en détail les conséquences du COVID-19 sur l’accès des PME au financement, ainsi que les mesures prises en conséquence par les pouvoirs publics. Il apparaît qu’avant la crise, les conditions de financement étaient globalement favorables pour les PME et les entrepreneurs, qui bénéficiaient de faibles taux d’intérêt, de critères accommodants d’octroi des crédits et d’une offre de plus en plus diversifiée d’instruments de financement. Mais la crise du COVID‑19 a profondément bouleversé l’accès des PME au financement. Plus particulièrement, l’effondrement brutal du chiffre d’affaires des entreprises a provoqué de graves pénuries de liquidités qui ont mis en danger la survie de bon nombre d’entreprises viables. Ce rapport fait état d’une augmentation de la demande de prêts bancaires au cours du premier semestre de 2020, et d’une stabilité de l’offre de crédit grâce à l’action des pouvoirs publics. Parallèlement, on a observé un recul d’autres sources de financement, en particulier l’apport de fonds propres au stade du démarrage. Le rapport réunit des données sur le périmètre et l’ampleur des mesures prises par les gouvernements dans le monde, et en précise les principales caractéristiques. Il décrit les principaux enjeux stratégiques du financement des PME qui se poseront au cours des prochaines phases de la pandémie ; il s’agira en effet d’éviter le surendettement des PME, de promouvoir une gamme diversifiée d’instruments de financement, de stimuler la création d’entreprises et de renforcer la résilience des PME par des mesures structurelles.
  • 8-October-2020

    English

    Rejuvenating Greece’s labour market to generate more and higher-quality jobs

    Greece’s labour market entered the COVID-19 shock following several years of sustained employment growth and with wages picking up. Unemployment remained high and employment rates were low, especially among women, the young and older workers. The shock led to a sharp fall in labour force activity and has stalled new hiring. The improved social protection and temporary support measures have helped to support households’ incomes and protect jobs during the COVID-19 crisis. However, high tax and social security contribution rates, together with little in-work support for the low-paid, continue abetting high structural informality. This heightens insecurity – by excluding many workers from activation policies or social and employment protection – and weakens productivity. Boosting the capacity of employment services and activation policies would support the recovery from the COVID-19 shock, in addition to durably improving employment prospects especially of long-term unemployed. Giving workplaces further flexibility to adapt collective agreements to specific circumstances would help align wage growth with productivity developments and help businesses to weather the COVID-19 shock. Building on the population’s solid education levels by equipping workers with the skills needed by the labour market can support employment and incomes. This will require a substantial boost to professional education and training at all levels and ages. This chapter applies the 2018 OECD Jobs Strategy to Greece to identify reforms that can help to overcome the COVID-19 crisis and create a virtuous cycle between productivity, job creation, and well-being.
  • 17-septembre-2018

    Français

    Stimuler l’investissement en Grèce

    L’investissement global a considérablement diminué pendant la crise, et il lui faut désormais remonter la pente.

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 17-septembre-2018

    Français

    Créer des emplois, accroître les revenus et lutter contre la pauvreté en Grèce

    L’emploi est un élément essentiel pour renforcer le redressement économique, améliorer la protection sociale et remédier à la pauvreté.

    Documents connexes
  • 30-avril-2018

    Français

    Etude économique de la Grèce 2018

    L’économie de la Grèce se redresse. Améliorer la viabilité de la dette, lutter contre la pauvreté et stimuler l’investissement sont autant de mesures essentielles pour entretenir la dynamique positive.

    Documents connexes
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 30-avril-2018

    Français

    L’économie de la Grèce se redresse. Améliorer la viabilité de la dette, lutter contre la pauvreté et stimuler l’investissement sont autant de mesures essentielles pour entretenir la dynamique positive.

    Selon l’ODCE, la Grèce commence à sortir de la profonde dépression économique qu’elle a connue, après avoir mené des réformes considérables. La croissance économique reprend, stimulée par les exportations. Les réformes du marché du travail ont amélioré la compétitivité et favorisent la création d’emplois longtemps attendus. La croissance du PIB devrait s’affermir et rester au-dessus de 2 % en 2018 et 2019.

    Documents connexes
  • 30-April-2018

    English

    Launch of the Economic Survey of Greece

    I am delighted to be back in Athens to launch the 2018 OECD Economic Survey of Greece. I would like to thank you Prime Minister for hosting us and for your government’s support throughout the preparation of this Survey, particularly the hands-on approach of Finance Minister, Euclid Tsakalotos, and Alternate Finance Minister, George Chouliarakis.

    Related Documents
  • 27-April-2018

    English

    Mr. Angel Gurría, Secretary-General of the OECD, in Athens on Monday 30 April 2018

    Mr. Angel Gurría, Secretary-General of the OECD, will be in Athens on Monday 30 April 2018 to present the 2018 OECD Economic Survey of Greece, alongside Mr. Alexis Tsipras, Prime Minister of Greece.

    Related Documents
  • 7-novembre-2016

    Français

    Grèce : Un renforcement de la concurrence serait utile aux consommateurs et aux entreprises

    En Grèce, la levée de bon nombre des réglementations préjudiciables à la concurrence entre entreprises aurait des retombées positives tant pour les consommateurs, qui bénéficieraient de baisses de prix, que pour les entreprises, qui verraient leur chiffre d’affaires augmenter, selon l’OCDE.

    Documents connexes
  • 7-September-2016

    English

    Enhancing Greek exports is key to jobs and growth

    With weak domestic demand and a relatively low export share in the economy there is much potential to raise exports. Despite a recent pick-up Greek export performance deteriorated in the last decade particularly in the service sector and by much more than in the Euro area on average

    Related Documents
  • 1 | 2 | 3 > >>