Partager

Emploi

Situation de l'emploi dans la zone OCDE, deuxième trimestre 2021

 

Hausse du taux d’emploi de la zone OCDE, qui atteint 67.4% au deuxième trimestre 2021

 

Version complète du communiqué (graphiques et tableaux inclus PDF) 

21 oct 2021 - Le taux d’emploi, qui désigne la part des personnes en âge de travailler ayant un emploi, a atteint 67.4% dans la zone OCDE au deuxième trimestre 2021 (après 66.9% au premier trimestre). Cette hausse du taux d’emploi a été observée dans plus des quatre cinquièmes des pays de l’OCDE. Le taux d’activité de la zone OCDE (qui désigne la proportion des personnes en âge de travailler qui sont en emploi ou au chômage) a également augmenté pour atteindre 72.2%, après 71.8% au premier trimestre (voir Tableau 4). Le taux d’emploi de la zone OCDE a globalement augmenté au même rythme pour les femmes (à 60.1%, après 59.6% au premier trimestre) et les hommes (à 74.7%, après 74.3%). En revanche, il a augmenté plus rapidement pour les jeunes (15 à 24 ans) (à 40.8%, après 39.9%) que pour les autres classes d’âge.

Si la hausse de l’emploi au deuxième trimestre suggère un retour progressif vers les taux d’avant la pandémie (voir Tableau 1), il convient d’interpréter avec prudence les derniers taux d’emploi de la zone OCDE. Des changements méthodologiques apportés à l’Enquête emploi1 affectent la comparaison entre le quatrième trimestre 2020 et les trimestres suivants pour les pays de l’Union européenne. De plus, une grande part de la hausse observée au troisième trimestre et, dans une moindre mesure, au quatrième trimestre 2020, reflète le retour au travail de travailleurs au chômage partiel au Canada et aux États-Unis, où ils sont enregistrés comme étant au chômage, alors qu’ils sont enregistrés comme étant en emploi dans la plupart des autres pays, notamment dans l’Union européenne.

Dans la zone euro, le taux d’emploi a augmenté pour atteindre 67.6% au deuxième trimestre, après 67.0% au premier trimestre. Des hausses d’un point de pourcentage ou plus ont été enregistrées dans environ la moitié des pays, certaines dépassant même les deux points, comme en Grèce (56.4%) et en Slovénie (71.7%). En revanche, une baisse notable du taux d’emploi a été observée en Estonie (72.9% après 74.1%).

Le taux d’emploi a augmenté de 0.4 point de pourcentage au Royaume-Uni (où il atteint 75,1%) et de plus d’un point au Danemark (75.4%), en Islande (79.3%) et en Norvège (75.9%). En revanche, il a diminué de 0.6 point en Suisse(78.6%).

Personnes en emploi et chômeurs en mise à pied temporaire aux États-Unis, Millions de personnes

(1) Rupture de série pour la zone euro entre T4-2020 et T1-2021, résultant des changements dans l’enquête sur les forces de travail de l’UE. Cette rupture affecte également, dans une certaine mesure, les agrégats pour l’OCDE-Total.

Lien vers les données  - Source : Statistiques trimestrielles du marché du travail, OCDE

1) Le graphique fournit une vue plus comparable des mouvements dans les statistiques d'emploi aux États-Unis avec les mouvements dans la plupart des autres pays de l'OCDE, où les travailleurs au chômage partiel sont inclus dans les statistiques officielles de l'emploi. Ceci ne doit cependant pas être interprété comme des statistiques alternatives officielles pour les États-Unis. Dans ce graphique, le nombre de personnes en emploi couvre le groupe d'âge de 16 à 64 ans, tandis que le nombre de chômeurs en mise à pied temporaire couvre le groupe d'âge de 16 ans et plus

(2) Données de l'US Currrent Population Survey

  


1. Des changements dans l’Enquête emploi de l’Union européenne (UE) à partir de 2021 entrainent des ruptures dans les séries temporelles entre le quatrième trimestre 2020 et le premier trimestre 2021 pour les pays de l’UE. Plus de détails sur les principales modifications méthodologiques de l’Enquête emploi de l’UE sont disponibles ici.

  

‌  

@OECD_STAT

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)