Partager

Reports


  • 8-July-2021

    English

    The return on human (STEM) capital in Belgium

    Whilst overall productivity growth is stalling, firms at the frontier are still able to capture the benefits of the newest technologies and business practices. This paper uses linked employer-employee data covering all Belgian firms over a period of almost 20 years and investigates the differences in human capital between highly productive firms and less productive firms. We find a clear positive correlation between the share of high-skilled and STEM workers in a firm's workforce and its productivity. We obtain elasticities of 0.20 to 0.70 for a firm's productivity as a function of the share of high-skilled workers. For STEM (science, technology, engineering, mathematics) workers, of all skill levels, we find elasticities of 0.20 to 0.45. More importantly, the elasticity of STEM workers is increasing over time, whereas the elasticity of high-skilled workers is decreasing. This is possibly linked with the increasing number of tertiary education graduates and at the same time increased difficulties in filling STEM-related vacancies. Specifically, for high-skilled STEM workers in the manufacturing sector, the productivity gain can be as much as 4 times higher than the gain from hiring additional high-skilled non-STEM workers. To ensure that government efforts to increase the adoption of the latest technologies and business practices within firms lead to sustainable productivity gains, such actions should be accompanied by measures to increase the supply and mobility of human (STEM) capital. Without a proper supply of skills, firms will not be able to reap the full benefits of the digital revolution.
  • 15-June-2021

    English, PDF, 394kb

    OECD Skills Outlook 2021: How does Belgium compare?

    The Skills Outlook Country Profile details key indicators to assess the extent to which Belgium is able to provide strong foundations for lifelong learning; promote effective transitions into further education, training and the labour market and engage adults in learning. It also evaluates the effect of the COVID-19 pandemic on adult learning and the labour market.

    Related Documents
  • 19-May-2021

    English, PDF, 194kb

    Preventing Harmful Alcohol Use: Key Findings for Belgium

    Belgium consumes 11.1 litres of pure alcohol per capita per year, roughly equivalent to 2.3 bottles of wine or 4.3 litres of beer per week per person aged 15 and over. In addition, in Belgium, some population groups are at higher risk than others.

  • 18-May-2021

    English

    Policy brief on e-learning and digital business diagnostic tools for entrepreneurs

    This policy brief discusses recent international policy experiences in developing e-learning and digital business diagnostic tools for entrepreneurs. E-learning tools can develop entrepreneurial knowledge, skills and competences among users and increase their confidence and success in business creation. Business diagnostic tools offer entrepreneurs ways to assess their business management practices against peer companies or good practices, building competence and diffusing good practice. This brief sets out considerations for the successful development and implementation of these tools. It presents eight international cases of tools and discusses the public policy lessons from these international experiences.
  • 11-May-2021

    English

    Teachers’ professional learning study: Diagnostic report for the Flemish Community of Belgium

    The Flemish Government asked the OECD to undertake a targeted diagnostic study of the Flemish system for teachers’ Continuing Professional Learning (CPL). Drawing on findings from interviews with Flemish stakeholders and schools, as well as document review, the study team identified strengths and weaknesses of the continuing professional learning system in the Flemish Community of Belgium, as well as opportunities and threats in going forward.
  • 31-mars-2021

    Français

    Examens environnementaux de l'OCDE : Belgique 2021 (Version abrégée)

    La Belgique a progressé en découplant plusieurs pressions environnementales de la croissance économique, en améliorant l’épuration des eaux usées et en étendant les zones protégées. Les régions ont atteint des niveaux élevés de récupération et de recyclage et ont été les pionnières des politiques d'économie circulaire. Toutefois, des efforts supplémentaires sont nécessaires pour progresser vers la neutralité carbone, réduire la pollution de l'air et de l'eau, enrayer la perte de biodiversité et consolider les résultats des initiatives d'économie circulaire. Le renforcement de la coordination entre le gouvernement fédéral et les régions, et entre les régions, ainsi que l'amélioration de la cohérence des politiques seront des facteurs clés de progrès. À mesure que l'urgence COVID-19 se fait moins pressante, les efforts de redressement devraient viser à remettre le pays sur la bonne voie pour atteindre les objectifs de développement durable. Investir dans les infrastructures vertes et à faible émission de carbone, promouvoir l'économie circulaire, renforcer le prix du carbone et supprimer progressivement les subventions néfastes à l'environnement devraient être des priorités. Ce rapport est le troisième Examen environnemental de la Belgique. Il évalue les progrès réalisés vers le développement durable et la croissance verte, avec des chapitres spéciaux sur la biodiversité, la gestion des déchets et des matières et l'économie circulaire. Cette version abrégée contient le résumé, ainsi que l’évaluation et les recommandations officielles du rapport, qui reposent sur les trois chapitres consacrés aux évolutions et faits récents, à la gouvernance et à la croissance verte, ainsi que sur les deux chapitres qui examinent en détail la problématique de la biodiversité, et celle de la gestion des déchets et des matières et l'économie circulaire. La version intégrale du rapport est disponible en anglais sur le site de l’OCDE.
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 22-December-2020

    English

    How reliable are social safety nets? - Value and accessibility in situations of acute economic need

    Social protection systems use a range of entitlement criteria. First-tier support typically requires contributions or past employment in many countries, while safety net benefits are granted on the basis of need. In a context of volatile and uncertain labour markets, careful and continuous monitoring of the effectiveness of income support is a key input into an evidence-based policy process. This paper proposes a novel empirical method for monitoring the accessibility and levels of safety net benefits. It focusses on minimum-income benefits (MIB) and other non-contributory transfers and relies on data on the amounts of cash support that individuals in need receive in practice. Results show that accessibility and benefit levels differ enormously across countries – for instance, in 2015/16, more than four out of five low-income workless one-person households received MIB in Australia, France and the United Kingdom, compared to only one in five in Greece, Italy and Korea, three countries that have since sought to strengthen aspects of safety-net provisions.
  • 3-December-2020

    English, PDF, 368kb

    Revenue Statistics: Key findings for Belgium

    The OECD’s annual Revenue Statistics report found that the tax-to-GDP ratio in Belgium decreased by 1.0 percentage points from 43.9% in 2018 to 42.9% in 2019. Between 2018 and 2019 the OECD average decreased from 33.9% to 33.8%.

  • 24-novembre-2020

    Français

    Examens de l'OCDE sur la coopération pour le développement : Belgique 2020

    Le Comité d’aide au développement (CAD) de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) examine les efforts individuels de coopération pour le développement de chacun de ses membres tous les cinq à six ans. Les examens par les pairs du CAD analysent la performance d’ensemble du membre considéré, et non pas seulement celle de son organisme de coopération pour le développement, et examinent les aspects ayant trait tant à la politique, aux programmes et aux systèmes de coopération. Ils couvrent dans leur globalité les activités de coopération pour le développement et d’aide humanitaire, ainsi que les approches vis-à-vis de la fragilité et des crises du membre soumis à examen en les replaçant dans le système envisagé dans son entier. La Belgique est un avocat incontournable de la cause des pays les moins avancés ou en situation de fragilité, ainsi qu’un solide partenaire humanitaire. Attachée aux principes de partenariats, elle donne aux organisations multilatérales, de la société civile et du secteur privé les moyens de réaliser leur mandat. Alors que la Belgique sort d’une période de réforme institutionnelle, cet examen par les pairs donne des pistes pour renforcer le pilotage stratégique de sa coopération au développement, approfondir les synergies entre ses actions de développement, humanitaire et en faveur de la paix, et améliorer la gestion des ressources humaines.
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 17-novembre-2020

    Français

    Le financement des PME et des entrepreneurs. Tableau de bord de l’OCDE - Édition spéciale : les conséquences du COVID-19

    Ce rapport est une édition spéciale du Tableau de bord de l’OCDE sur le financement des PME et des entrepreneurs, publication phare de l’OCDE. Il examine en détail les conséquences du COVID-19 sur l’accès des PME au financement, ainsi que les mesures prises en conséquence par les pouvoirs publics. Il apparaît qu’avant la crise, les conditions de financement étaient globalement favorables pour les PME et les entrepreneurs, qui bénéficiaient de faibles taux d’intérêt, de critères accommodants d’octroi des crédits et d’une offre de plus en plus diversifiée d’instruments de financement. Mais la crise du COVID‑19 a profondément bouleversé l’accès des PME au financement. Plus particulièrement, l’effondrement brutal du chiffre d’affaires des entreprises a provoqué de graves pénuries de liquidités qui ont mis en danger la survie de bon nombre d’entreprises viables. Ce rapport fait état d’une augmentation de la demande de prêts bancaires au cours du premier semestre de 2020, et d’une stabilité de l’offre de crédit grâce à l’action des pouvoirs publics. Parallèlement, on a observé un recul d’autres sources de financement, en particulier l’apport de fonds propres au stade du démarrage. Le rapport réunit des données sur le périmètre et l’ampleur des mesures prises par les gouvernements dans le monde, et en précise les principales caractéristiques. Il décrit les principaux enjeux stratégiques du financement des PME qui se poseront au cours des prochaines phases de la pandémie ; il s’agira en effet d’éviter le surendettement des PME, de promouvoir une gamme diversifiée d’instruments de financement, de stimuler la création d’entreprises et de renforcer la résilience des PME par des mesures structurelles.
  • 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 > >>