Réunion du comité de liaison de Business at OECD (BIAC), 25 février 2021

 

Allocution d'ouverture de M. Angel Gurría,

Secrétaire général de l’OCDE

Paris, 25 février 2021

Mes chers amis,

C’est avec un immense plaisir que je vous accueille à la réunion de Business at OECD (BIAC) de cette année, pour discuter de l’intégration des politiques et de la prospective stratégique, et examiner comment notre expérience peut nous aider à vaincre le COVID-19, et surtout, à préparer l’avenir.

La pandémie de COVID-19 est un choc sanitaire, économique et social sans précédent. C’est aussi une leçon pour chacun de nous. Nous pensions être mieux préparés à d’éventuelles crises. Nous nous trompions.

La pandémie nous a atteints de plein fouet. Au deuxième trimestre de 2020, le PIB mondial était inférieur de 10 % à ce qu'il était à la fin 2019. Grâce aux mesures de soutien massives prises rapidement par les pouvoirs publics, la reprise qui a suivi a été légèrement plus forte qu’initialement prévu. Cependant, la production mondiale n'a toujours pas retrouvé ses niveaux d'avant la pandémie.

Les résultats diffèrent très largement selon les secteurs, et entre les économies. Les pays en développement ont particulièrement souffert. L'Afrique a connu sa première récession depuis 25 ans, avec une chute de l’investissement direct étranger allant quelquefois jusqu’à 40 %. En Amérique latine, les taux de pauvreté pourraient augmenter de 4.4 points de pourcentage.

Cette crise risque de laisser des traces durables dans la trame même de nos sociétés, et elle a mis au jour les inégalités et les failles de nos systèmes de santé et de protection sociale qui préexistaient.

Nous devons agir vite, et d'ailleurs, le choix entre sauver des vies et sauver l’économie est un faux dilemme. En réalité, à l’heure actuelle, la meilleure politique économique, c’est la vaccination, et j'ajouterais même une précision fondamentale : la vaccination dans la coopération. Il est indispensable de garantir à tous les pays un accès efficace et équitable aux vaccins et de maintenir les mesures d'aide publique à destination de ceux qui sont le plus durement frappés.

Dans notre effort de parvenir à une reprise inclusive, nous devrons aussi impérativement nous attaquer à d'autres enjeux sanitaires pressants comme la résistance aux antimicrobiens ou la santé mentale, dont l’urgence a été exacerbée par la pandémie.

Améliorer encore l’impact positif des échanges et de l’investissement sur le développement durable et veiller à une conduite responsable des entreprises dans les chaînes d'approvisionnement sont autant d'actions indispensables pour bâtir des économiques plus résilientes et plus prospères, et soutenir le monde en développement.

Aider nos entreprises, particulièrement les PME, est fondamental. Alors que nous nous employons à définir et à concrétiser cette aide, nous devons voir dans la crise une chance d’ouvrir la voie à des pratiques plus durables, partout dans le monde. Lutter contre le changement climatique et garantir la durabilité environnementale sont notre responsabilité la plus importante vis-à-vis des générations à venir.

À l’OCDE, nous sommes en train de travailler sur une proposition émanant de la France qui vise à établir un Programme international pour l'action face au changement climatique (International Programme for Action on Climate, IPAC). Cette initiative a vocation à rassembler des pays volontaires prêts à prendre des mesures climatiques ambitieuses, en mettant l’accent sur l’utilisation d'une métrique appropriée et le recueil de données factuelles sur les bonnes pratiques, de façon à pouvoir favoriser l’apprentissage mutuel et formuler des conseils ciblés sur les politiques à suivre. Nous sommes ravis que Business at OECD soutienne cette initiative cruciale.

Nous nous efforçons par ailleurs de favoriser systématiquement un mode de pensée fondé sur l’anticipation et le recours à des approches de prospective stratégique dans tous les domaines où se déploie notre expertise en matière d'action publique, afin de passer tous les plans de relance adoptés par les gouvernements face au COVID-19 au crible d'un éventail de scénarios d’avenir possibles.

L’initiative de l’OCDE sur une mobilité internationale sûre contre le COVID-19, qui sera aussi indispensable aux entreprises des secteurs de l’hôtellerie et du tourisme, les plus durement touchés par la pandémie, continue de progresser, avec le soutien de l’Espagne et d'autres Membres.

Par ailleurs, nous encourageons les pouvoirs publics de tous nos pays Membres à unir leurs forces à celles du secteur privé. La pandémie de COVID-19 a bien montré l’importance de ces partenaires institutionnels de l’OCDE que sont Business at OECD (BIAC) et le TUAC.

Représentant plus de 7 millions d’entreprises de toutes tailles, Business at OECD se fait la voix du secteur des entreprises, qui a un rôle-clé à jouer dans la reprise post-COVID 19, lui assurant ainsi une forte légitimité et une large représentation, pour aider les chômeurs à retrouver un travail, pour favoriser la montée en puissance des compétences des travailleurs et pour faire en sorte que la reprise n’oubliera personne en chemin.

Les entreprises peuvent aider la jeunesse, en embauchant de jeunes diplômés et en offrant des places d'apprentissages, des stages ou des formations liées à l’exercice d'un emploi. Elles ont la possibilité de redonner des rêves et de l’ambition à toute une génération.

Par votre participation à la prochaine réunion du Groupe de stratégie globale (GSG) et à notre prochaine Réunion du Conseil au niveau des Ministres (RCM), les Membres et le Secrétariat se verront enjoints de forger une reprise inclusive, et ces travaux pourront bénéficier de vos éclairages précieux.

Chers amis,

Cette crise nous exhorte à faire encore plus, à nous montrer innovants, pour aider les pays à asseoir une croissance plus inclusive, plus verte et plus durable.

Nous n’y parviendrons pas sans votre participation. Nous attendons avec intérêt les discussions enrichissantes prévues aujourd'hui et nous nous réjouissons de continuer à élargir et à approfondir notre collaboration avec Business at OECD, dans notre effort de construire un monde meilleur.

Je vous remercie.

 

Documents connexes

 

Annual report
Découvrez
l'OCDE
Téléchargez
Brochure
Orientations stratégiques 2022
Téléchargez