Partager

Statistiques des échanges internationaux et de la balance des paiements

Statistiques de l'OCDE sur le commerce international : tendances au premier trimestre 2020

 

Covid-19 frappe le commerce international de marchandises du G20 au premier trimestre de 2020 alors que des signes de baisses encore plus marquées émergent au T2

 

Version complète du communiqué (tableaux et graphiques inclus - PDF)

 

28/05/2020 - Le commerce international de marchandises (corrigé des variations saisonnières et exprimé en dollars courants des États-Unis) du G20 a poursuivi sa tendance à la baisse au quatrième trimestre de 2019. Par rapport au troisième trimestre de 2019, les exportations se sont contractées de 0.1% et les importations de 1.3%, et se maintiennent à présent à leurs niveaux les plus bas en deux ans. Des signes d'une perturbation importante des chaînes d'approvisionnement (en particulier) asiatiques, liée à l'épidémie Covid-19, suggèrent que cette tendance à la baisse pourrait se poursuivre au premier trimestre 2020.

Toutes les économies nord-américaines du G20 ont vu leur commerce international de marchandises se contracter au quatrième trimestre de 2019. Le plus touché a été le Mexique, où les exportations ont diminué de 3.4% et les importations de 3.2%. Le Canada a enregistré des baisses de 1.6% et 1.8% respectivement et les États-Unis ont enregistré des baisses de 0.6% et 3.2%.

Les grandes économies européennes du G20 s'en sont un peu mieux sorties, avec des exportations en hausse en France (1.1%), en Italie (1.0%) et, légèrement, en Allemagne (0.2%). Les importations ont baissé en France et en Italie (de 0.8% et 2.3% respectivement) mais ont repris, à nouveau légèrement, en Allemagne (de 0.2% - bien que le commerce international allemand reste environ 6% en dessous de ses sommets récents). Au Royaume-Uni, grâce à une forte appréciation de la livre sterling par rapport au dollar des États-Unis au quatrième trimestre, les exportations et les importations ont repris, avec une augmentation de 2.4% et 1.1% respectivement. Elles ont cependant diminué par rapport au trimestre précédent lorsqu’elles sont mesurées en livre sterling.

En Asie, le différend commercial en cours entre le Japon et la Corée continue de peser sur le commerce international, les exportations et les importations ayant baissé considérablement dans les deux pays : au Japon, de 3.4% et 3.6% respectivement, et en Corée de 2.6% et 2.4 %. Au cours des deux dernières années, la Corée a vu ses exportations diminuer de 12.3% et ses importations de 8.0%.

En Chine, les exportations et les importations ont augmenté de 0.4% et de 2.8% respectivement. En Inde, les exportations ont augmenté de 2.8% tandis que les importations ont diminué de 4.4%. En Indonésie, les exportations sont restées inchangées tandis que les importations ont augmenté de 2.6%.

En Amérique du Sud, les exportations de l’Argentine ont augmenté de 6.2%, cependant les importations ont fortement diminué de 9.9%. Les importations ont également diminué de manière importante au Brésil, de 8.1% (annulant en partie leur croissance de 11.0% enregistrée au trimestre précédent), et les exportations ont également diminué (de 1.5%). 

Les mesures mises-en place afin de restreindre la transmission de Covid-19, introduites dans de nombreux pays en mars 2020, ont durement touché le commerce des marchandises du G20 au premier trimestre de 2020. Par rapport au quatrième trimestre de 2019, les exportations ont chuté de 4.3% et les importations de 3.9% et se situent désormais à leurs niveaux les plus bas depuis le deuxième trimestre de 2017. Les premières indications pour avril indiquent une baisse plus abrupte au deuxième trimestre, les exportations coréennes et japonaises, par exemple, reculant respectivement de 21.5% et 10.6% par rapport à mars 2020.

L'impact sur le commerce international dans les économies du G20 a considérablement varié au premier trimestre 2020 en raison de différences dans le taux de propagation de Covid-19, dans les stratégies de confinement et dans l'étendue de leur exposition aux autres pays touchés par les fermetures.

La France, l'Inde, l'Italie et le Royaume-Uni, qui ont tous introduit des restrictions à l'échelle nationale en mars, ont vu leurs exportations chuter de 7.1%, 9.2%, 4.9% et 7.8% respectivement tandis que les importations ont chuté de 7.0%, 2.3%, 5.6% et 6.5% respectivement. En Allemagne le commerce international s'en est légèrement mieux comporté que dans les autres économies du G20 de l'Union européenne, les exportations et les importations n’ont reculé que de 3.5% et 2.4% respectivement.

En Chine, les exportations ont chuté de 9.3% et les importations de 7.0% au premier trimestre 2020, tandis qu'au Japon, les exportations ont chuté de 4.0% et les importations ont diminué de 4.4%. Le commerce a relativement bien résisté en Corée (les exportations ont augmenté de 3.3% tandis que les importations se sont contractées de 1.2%), bien que la volatilité ait été considérable au cours du trimestre, reflétant une perturbation des chaînes d'approvisionnement asiatiques après le déclenchement initial de l'épidémie en Chine.

Les exportations d’Australie ont baissé de 3.7%, reflétant la baisse de la demande des partenaires asiatiques. Dans le même temps, les exportations de la Russie et de l’Arabie Saoudite ont baissé respectivement de 9.9% et 10.2% suite à l'effondrement des prix du pétrole.

Au Canada et aux États-Unis, les exportations ont baissé respectivement de 4.2% et 1.9%, mais les exportations du Mexique ont vu une légère augmentation (1.0%). Le Brésil, qui était initialement moins exposé au premier trimestre de 2020 à l'épidémie de Covid-19 que la plupart des autres économies du G20, a inversé la tendance générale avec des exportations et des importations en légère hausse (de 0.9% et 2.8%).

 

G20 Commerce international de marchandises
Variations trimestrielles en pourcentage basées sur des chiffres corrigées des variations saisonnières,
en prix courants et en dollars des États-Unis

     

 Source : OCDE (2020), Statistiques mensuelles du Commerce international de marchandises (SCIM) (Base de données)

 
 

‌‌‌ 

@OECD_STAT

 

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)