Partager

Latest Documents


  • 31-August-2020

    English

    Intellectual Property elements in OECD Test Guidelines

    The Test Guidelines Programme regularly receives proposals for new and innovative test methods for chemical safety testing. These methods may contain elements protected by intellectual property. The OECD wishes to collect feedback to develop a policy to deal with confidentiality claims so that it remains an attractive programme for innovative methods, while ensuring that developers identify other means to protect their assets.

    Related Documents
  • 29-juin-2020

    Français

    Essai n° 405 : Effet irritant/corrosif aigu sur les yeux

    Cette méthode fournit des informations sur les dangers pour la santé qui peuvent résulter de l’application d’une substance d’essai (solide ou liquide et d’aérosols) sur les yeux. Cette Ligne directrice est utilisée préférablement avec des lapins albinos. La substance d’essai est appliquée en dose unique dans le sac conjonctif d’un œil. L’autre œil, non traité, servira de contrôle. L’essai initial emploie un animal ; le niveau de dose dépend de la nature de la substance à tester. Un essai de confirmation doit être fait si un effet corrosif n’est pas observé lors de l’essai initial, la réponse irritante ou négative doit être confirmée en utilisant deux animaux supplémentaires. Il est recommandé que ce soit fait de manière séquentielle, un animal à la fois, plutôt que d’exposer les deux simultanément. La durée de l’observation doit être suffisante pour évaluer pleinement l’ampleur et la réversibilité des effets observés. Les yeux doivent être observés 1, 24, 48 et 72 heures après l’application. Les scores d'irritation oculaire doivent être évalués en conjonction avec la nature et la sévérité des lésions et leur réversibilité ou leur absence de réversibilité. L’utilisation d’anesthésiques topiques et d’analgésiques systémiques pour réduire ou éviter la douleur et la détresse dans le cadre des essais de sécurité pour l'œil est décrite.
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 29-juin-2020

    Français

    Essai n° 491 : Méthode d'essai d'exposition de courte durée in vitro pour l'identification des produits chimiques i) provoquant des lésions oculaires graves ou ii) ne relevant d'aucune classification pour irritation oculaire ou lésion oculaire grave

    Cette Ligne directrice décrit un test d’exposition de courte durée in vitro de cytotoxicité, réalisé sur une monocouche confluente de fibroblastes de cornée de lapin du Statens Seruminstitut (SIRC), cultivés sur des plaques microtitres 96 puits. Après 5 minutes d’exposition à un produit chimique testé, on détermine quantitativement la cytotoxicité en mesurant, à l’aide du test MTT, la viabilité relative des cellules SIRC. L’observation d’une diminution de la viabilité cellulaire est utilisée pour prédire les effets indésirables potentiels pouvant provoquer des lésions oculaires. La viabilité cellulaire est évaluée par un dosage quantitatif des cristaux de formazan bleu extraits des cellules et produits par les cellules vivantes lors de la conversion enzymatique du colorant vital MTT, encore appelé Bleu de thiazol. La viabilité cellulaire observée est comparée à celle du témoin avec solvant (viabilité relative) et utilisée comme estimation du danger potentiel pour les yeux que présente le produit chimique testé. Les produits chimiques testés sont classés dans la catégorie 1 du SGH de l’ONU lorsqu’une viabilité cellulaire inférieure ou égale à (≤) 70% est observée aux deux concentrations testées (5 % et 0.05 %). À l’inverse, les produits chimiques pour lesquels la viabilité cellulaire est supérieure à (>) 70 % aux deux concentrations testées (5 % et 0.05 %) sont classés « sans catégorie » selon le système SGH.
  • 29-juin-2020

    Français

    Essai n° 458: Essai d'activation transcriptionnelle faisant intervenir le récepteur des androgènes humain transfecté de façon stable pour la détection de l'activité androgénique agoniste et antagoniste des produits chimiques

    Cette Ligne directrice décrit des essais in vitro d’activation transcriptionnelle faisant intervenir le récepteur à androgène (ARTA) pour la détection de l’activité androgénique agoniste et antagoniste. Ces essais ARTA sont mécanistiquement et fonctionnellement similaires et génèrent des informations sur l’activation transcriptionnelle d’un gène rapporteur suite à la liaison entre le produit chimique testé et le récepteur à androgène. Les lignées cellulaires utilisées dans ces essais expriment le récepteur à androgène et ont été transfectées de façon stable par un gène rapporteur de la luciférase lié à l’activation du récepteur à androgène ; ces lignées cellulaires sont utilisées pour identifier les produits chimiques qui activent (agonistes) ou inhibent (antagonistes) la transcription du récepteur à androgène. Certains produits chimiques peuvent, en fonction du type de lignée cellulaire, montrer à la fois une activité agoniste et antagoniste, et sont connus comme modulateurs sélectifs du récepteur à androgène. Le récepteur à androgène est activé suite à la liaison du produit chimique ; une fois cette liaison établie, le complexe récepteur-ligand subit une translocation vers le noyau où il se fixe à certains éléments de réponse de l’ADN et transactive le gène rapporteur de la luciférase, induisant une augmentation de l’expression cellulaire de l’enzyme luciférase. La luciférine est un substrat transformé par l’enzyme luciférase en produit bioluminescent mesurable quantitativement par un luminomètre. Les systèmes d’essai proposés dans cette Ligne directrice utilisent les lignées cellulaires AR-EcoScreenTM, AR-CALUX®, et 22Rv1/MMTV_GR-KO.
  • 26-juin-2020

    Français

    Lignes directrices de l’OCDE pour les essais de produits chimiques

    Le 26 juin, l'OCDE a adopté un ensemble de Lignes Directrices pour les essais de produits chimiques de manière à tenir compte des progrès des connaissances scientifiques et des techniques pour les membres de l'OCDE et les pays adhérents à l'acceptation mutuelle des données (AMD).

    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 16-June-2020

    English

    OECD Good Laboratory Practice: Frequently asked questions (FAQ)

    GLP issues raised by testing labs are covered in this comprehensive list of questions and answers, recently updated with questions related to: Test Facility organisation and personnel, Quality Assurance, Equipment and computerized systems, Test items, reference items and samples/specimens (Biologicals, GMOs, etc.), SOPs, Management of the study, Histopathology, Archives and E-Archives and Monitoring Test Facility compliance by GLP CMAs.

    Related Documents
  • 7-May-2020

    English

    Webinar Series on Emerging Science to Improve Chemical Safety

    On 30 April 2020, the OECD hosted a webinar on Good Licensing Practices of protected elements in Test Guidelines. This webinar explained the recently published Guiding Principles for Good Licensing Practices of protected elements in Test Guidelines and show how they can be useful in your work.

    Related Documents
  • 2-March-2020

    English

    Section 3 Software: Environmental Fate and Behaviour (Softwares for TG 305 and TG 318)

    Software to be used for Test Guidelines 305 and 318

    Related Documents
  • 11-February-2020

    English

    Webinar Series on Testing and Assessment Methodologies

    This third webinar in the series of Adverse Outcome Pathways (AOPs) was organised on Thursday 30 January 2020. It focused on the core information and telecommunication technologies applications that were built to support AOP development, management and dissemination. Tools and technical tips to facilitate scientific knowledge assembling and evaluations were also be presented.

    Related Documents
  • 10-January-2020

    English

    Series on Testing and Assessment / Adopted Guidance and Review Documents

    These are the OECD Guidelines for the Testing of Chemicals: Testing and Assessment Series Monographs.

    Related Documents
  • 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 > >>