Partager

La sécurité alimentaire

De meilleures politiques agroalimentaires sont indispensables pour améliorer la sécurité alimentaire mondiale

Éliminer la faim et la malnutrition est un des plus grands défis auxquels l’humanité est confrontée. Selon la définition du Comité de la sécurité alimentaire mondiale des Nations Unies, une personne est en situation de “sécurité alimentaire” lorsqu’elle a la possibilité physique, sociale et économique de se procurer une nourriture suffisante, saine et nutritive lui permettant de satisfaire ses besoins et préférences alimentaires pour mener une vie saine et active.

Au fil des ans, beaucoup de progrès ont été faits sur le front de la sécurité alimentaire, et la sous-alimentation a baissé de manière significante, passant de 23 % de la population mondiale en 1992 à 13 % en 2016. Mais cette amélioration a été inégale suivant les pays et les régions, et des défis importants demeurent. D’après les estimations de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’insécurité alimentaire touche encore aujourd’hui plus de 800 millions de personnes dans le monde.

L’accroissement d’une population mondiale de plus en plus consommatrice de viande et de poisson, ainsi que la demande de produits agricoles concurrents tels que le coton et les cultures destinées aux biocarburants constituent une menace pour la sécurité alimentaire. Le changement climatique et la multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes qui détruisent les récoltes et obligent la production à se déplacer vers de nouvelles régions présentent un défi encore plus grand pour les producteurs, entraînant une fluctuation des disponibilités alimentaires à court terme.

Mais les gouvernements peuvent agir pour améliorer la sécurité alimentaire et, face à ces enjeux, le choix de politiques adaptées est déterminant.

La sécurité alimentaire ne se résume pas à un problème de disponibilités, c’est aussi une question d’accès à la nourriture

Si les interventions à court terme sont importantes pour répondre aux besoins immédiats des plus vulnérables (comme l’aide alimentaire d’urgence, par exemple), les efforts en matière de politiques doivent se concentrés sur la recherche de solutions durables afin de renforcer à moyen et long terme la résilience des populations qui souffrent actuellement de faim chronique et d’insécurité alimentaire en cas de chocs sur l’offre d’aliments.

Aujourd’hui, dans la plupart des cas, la cause profonde de l’insécurité alimentaire est la pauvreté. Il y a assez de nourriture dans le monde pour toute la population, mais de nombreux habitants de la planète sont trop pauvres ou ont des revenus insuffisants pour y avoir accès. Il est donc essentiel, si l’on veut parvenir à assurer la sécurité alimentaire au niveau mondial, d’accroître le pouvoir d’achat des pauvres et de résoudre les problèmes de développement. Mais il faut aussi prendre des mesures pour que la hausse des revenus contribue à améliorer la nutrition, ce qui suppose d’agir en particulier dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la protection sociale et des infrastructures.

Les choix publics sont importants

Cela dit, il est important de s’intéresser aussi au rôle particulier que jouent les politiques agricoles, d’autant plus que beaucoup d’entre elles sont maintenues en place avec pour objectif clair d’améliorer la sécurité alimentaire. Dans de nombreux pays, l’intervention des pouvoirs publics sur les marchés agricoles (sous forme de subventions ou de restrictions à l’exportation) a souvent pour but de promouvoir la sécurité alimentaire en favorisant l’autosuffisance de la production. Or, dans bien des cas, ces politiques ont au contraire pour effet de faire monter les prix des denrées de base, au détriment de la sécurité alimentaire des ménages pauvres (parmi lesquels se trouvent aussi des agriculteurs qui sont des consommateurs nets de ces produits).

En plus de ne pas atteindre leurs objectifs initials, de nombreuses mesures de soutien détournent les ressources publiques d’autres efforts qui pourraient réellement contribuer à améliorer la sécurité alimentaire, notamment ceux qui visent à créer des conditions propices à l’amélioration de la productivité, par exemple grâce au développement des systèmes d’innovation agricole. La construction d’infrastructures rurales et d’installations de stockage, les activités de formation et les services de conseils dans le domaine agricole sont d’autres investissements pouvant accroître la production et les disponibilités alimentaires. Des systèmes solides et efficaces capables de renforcer la résilience et la gestion des risques dans le secteur agricole sont également essentiels car ils contribuent à renforcer la sécurité alimentaire aux niveaux national et mondial.

Assurer la sécurité alimentaire, c’est faire en sorte que la nourriture soit disponible là où elle est nécessaire. Or, certaines régions du monde sont mieux loties que d’autres en termes de climat, de sols, d’eau et de situation géographique – et le changement climatique va rendre les échanges encore plus indispensables à la sécurité alimentaire mondiale en entraînant une dégradation des conditions de production dans certaines parties du monde et en aggravant la volatilité de l’offre. Pour que les ménages puissent avoir accès à des aliments nutritifs variés, de qualité et en quantité suffisante pour pouvoir mener une vie saine et épanouissante, il faut un système commercial international ouvert, prévisible, non discriminatoire et équitable dans le secteur agricole et alimentaire. L’exposition des produits agricoles aux cours des marché mondiaux (qui sont généralement plus stables que les courts du marché domestique) est aussi un moyen de renforcer les signaux du marché pour qu’ils encouragent la production à se localiser là où elle est le plus efficace.

Assurer la sécurité alimentaire est une priorité internationale

La nécessité de s’attaquer d’urgence au problème de la sécurité alimentaire mondiale se reflète à juste titre dans les objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. L’ODD2, en particulier, définit des objectifs visant à éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable d’ici 2030. Ces défis considérables se posent pour l’ensemble de la planète et aucun pays ne saurait les relever à lui seul. Ils supposent de nouveaux efforts non seulement pour améliorer les politiques nationales, mais aussi pour renforcer la coopération internationale pour que les investissements permettant une production plus efficace puissent être réalisés, afin que la nourriture soit également acheminée vers tous ceux qui en ont besoin partout dans le monde.

Actualités

Assurer la sécurité alimentaire de l'Inde tout en assurant la sécurité du revenu des agriculteurs de manière inclusive et durable

Ce chapitre de l’examen des politiques agricoles en Inde décrit les instruments de politique de sécurité alimentaire utilisés en Inde, en mettant l’accent sur le système de distribution publique ciblée (TPDS). Les scénarios élaborés aux fins du présent rapport examinent ce qui se produirait à moyen terme si le TPDS reste en place par rapport à une situation dans laquelle la distribution de grain publique est progressivement et partiellement remplacée par des transferts monétaires. L'analyse montre que des avantages importants pourraient être générés, dans de nombreux aspects du rendement des politiques.

Lire la suite... (en anglais)

Note de politique

Publications sur la sécurité alimentaire

Accédez à toutes les publications de l'OCDE concernant la sécurité alimentaire dans la bibliothèque iLibrary de l'OCDE.

» Accédez aux publications

Publications sur l'agriculture et la pêche

Toutes nos études et analyses sur l’alimentation, l’agriculture et la pêche sont disponibles gratuitement en ligne sur l’iLibrary de l’OCDE.

» Accédez aux publications

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir des mises à jour périodiques par courrier électronique sur les nouvelles publications, vidéos et analyses.

» Inscrivez-vous

Contactez-nous & événements

Pour en savoir plus sur la Direction des échanges et de l’agriculture de l’OCDE, les manifestations que nous organisons et auxquelles nous participons, contactez-nous pour nous poser vos questions.

» Contactez-nous
» Voir les événements